Commission populaire pour l’ACA : quelques résultats préliminaires

À l’occasion de l’assemblée générale annuelle du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA), les 17 et 18 mai derniers, le groupe de travail « Campagne ACA » a présenté quelques-uns des résultats de la Commission populaire pour l’ACA, qui a eu lieu entre septembre 2015 et février 2016.

Le rapport de la Commission populaire pour l’ACA sera lancé à la rentrée, mais en attendant, voici la présentation qui en dévoile certains résultats ainsi que des extraits parlants de la part de quelques organismes d’ACA.

Bon visionnement!

Accéder à la présentation Prezi sur Prezi.com

 

Inquiétudes au sein du mouvement d’action communautaire autonome – Lettre au Premier ministre, M. Philippe Couillard

Extrait de la lettre :

Montréal, le 5 février 2016

Monsieur le Premier ministre,

Nous, membres du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA), désirons manifester notre inquiétude quant au sort réservé aux organismes d’action communautaire autonome (ACA) par le gouvernement du Québec. En cette période de restrictions budgétaires, alors que les besoins de la population s’accroissent, les organismes d’ACA peinent à assumer pleinement leurs missions. Cette situation est aggravée par le fait que, pour plusieurs d’entre eux, le soutien financier gouvernemental stagne depuis de trop nombreuses années, sans même d’indexation dans plusieurs cas, ce qui crée un effet d’appauvrissement chronique.

Un autre élément qui nous inquiète vivement est le fait que plusieurs ministères n’appliquent pas ou remettent en question la Politique gouvernementale. L’action communautaire : une contribution essentielle à l’exercice de la citoyenneté et au développement social du Québec, adoptée en 2001.

[…]

Au RQ-ACA, nous sommes très inquiets du peu de reconnaissance accordée à l’action communautaire autonome par votre gouvernement. Nous réitérons notre demande de vous rencontrer le plus rapidement possible afin d’échanger sur la situation exposée dans cette lettre et sur les solutions à envisager.

[…]

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Pour obtenir la lettre en version intégrale :

 

Action Communautaire Autonome Actions gouvernementales exigées!

MONTRÉAL, le 9 septembre 2015 – La campagne « Action Communautaire Autonome – Actions gouvernementales exigées!» porte la parole de 4 000 organismes d’action communautaire autonome (ACA) qui font front commun pour exiger des actions gouvernementales telles que le respect de la Politique de reconnaissance de l’action communautaire et l’octroie d’un financement adéquat et indexé annuellement.

Dès cet automne, le RQ-ACA (Réseau québécois de l’action communautaire autonome) prévoit diverses activités dans le cadre de cette campagne qui se rallie solidairement aux activités de revendication d’organismes d’ACA partout au Québec. L’activité première de la campagne prendra la forme d’une commission populaire pour l’ACA où des témoignages seront recueillis partout à travers la province.

Normand Gilbert, coordonnateur du RQ-ACA, témoigne que « le besoin de ressources est criant dans les organismes et ne peut être ignoré, d’où la nécessité de s’unir pour porter notre voix. D’ailleurs, la Commission pour l’ACA sera une excellente occasion pour les organismes d’ACA de l’ensemble du Québec d’exprimer leurs revendications, en plus de mettre en valeur les impacts positifs de leur travail. »

Contrairement à la Commission Robillard qui laisse sous-entendre que les organismes communautaires pourraient remplacer les services publics à meilleur cout, le RQ-ACA rappelle plutôt au gouvernement les ententes qu’il a déjà établies avec le mouvement d’ACA et la nécessité de respecter ses engagements. La Politique de reconnaissance de l’action communautaire, adoptée en 2001, stipule que « le gouvernement place les organismes communautaires au centre des pratiques sociales québécoises et reconnait leur rôle dans le développement social et économique du Québec tout en maintenant leur autonomie et leur pouvoir d’initiative ». Or, le gouvernement continue de laisser les organismes d’ACA dans des situations précaires, affaiblissant ainsi leur pouvoir d’action. Et pourtant, voyant les piliers sociaux s’ébranler, il semble que le Québec a besoin plus que jamais de l’intervention de ces personnes oeuvrant au renforcement du tissu social québécois. www.mobilistionaca.com .

[1]Cap sur la performance. Rapport de la Commission de révision permanente des programmes. Sommaire, juin 2015, p. 12.

http://www.mess.gouv.qc.ca/sacais/action-communautaire/politique-reconnaissance-soutien.aspé

C’est le temps de se mobiliser!

Les organismes d’Action Communautaire Autonome exigent du gouvernement qu’il:

  • Respecte sa politique
  • Finance adéquatement les organismes
  • Indexe annuellement leur financement

Communiqué lançant la campagne de mobilisation

Les organismes d’action communautaire autonome se mobilisent: des actions gouvernementales sont exigées!

MONTRÉAL – Le 21 mai 2015 – Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) lance une campagne de mobilisation qui a pour thème : «  Action Communautaire Autonome : actions gouvernementalesexigées! ». La patience des 4000 organismes d’action communautaire autonome (ACA) du Québec a atteint ses limites. Ils réclameront ainsi du gouvernement qu’il respecte sa politique, finance adéquatement les organismes et qu’il indexe annuellement leur financement.

Plus spécifiquement, les organismes d’ACA revendiqueront que le gouvernement québécois applique dans l’ensemble de l’appareil gouvernemental la Politique gouvernementale de reconnaissance et de soutien de l’action communautaire, adoptée en 2001. Les organismes jugent inacceptable que son application varie autant d’un ministère à l’autre, tout en n’étant pas appliquée du tout dans plusieurs cas.

Devant fonctionner depuis de nombreuses années avec un financement gouvernemental nettement inadéquat, les organismes sont à bout de souffle et exigent que le gouvernement québécois prévoie dès le prochain budget :

  • Le maintien des programmes déjà existants dévolus aux organismes d’ACA;
  • Le développement de nouveaux programmes dévolus aux organismes d’ACA dans les ministères et organismes gouvernementaux qui n’en ont pas;
  • Qu’il accorde une augmentation significative des montants dévolus aux organismes d’ACA (incluant l’indexation annuelle pour tous les programmes dévolus à l’ACA).

Une action importante de cette campagne de mobilisation nationale sera l’organisation d’une « Commission populaire pour l’ACA ». Le mandat des commissaires sera de recueillir l’automne prochain les bilans de l’impact positif des organismes d’ACA sur leur milieu et leurs doléances portant sur la nécessité d’une meilleure reconnaissance et d’un meilleur financement. Le tout sera lancé début septembre.

À noter que la mobilisation du RQ-ACA se voudra une campagne parapluie. Elle ne remplacera pas les campagnes sectorielles actuellement en cours. Elle se veut une campagne globale et unificatrice de l’ensemble du mouvement d’ACA en regard de la reconnaissance et du financement.

– 30 –

Interlocuteur privilégié du gouvernement en matière d’action communautaire autonome, le RQ-ACA regroupe 60 regroupements nationaux rejoignant plus de 4 000 organismes d’ACA à travers le Québec, lesquels interviennent sur une multitude de problématiques. Info: http://www.rq-aca.org

Pour information : Julie-Maude Beauchesne, agente de communication, 438-397-9107